Pistes cyclables de la Côte d’Azur

AMÉNAGEMENT CYCLABLE


 

Savoir faire la différence entre « Pistes cyclables », « Bandes cyclables », et « Sas cyclables ou Sas vélos » :
Piste cyclable : adaptée pour les familles avec enfants en bas âge
Une piste cyclable est une section de chaussée spécifique dévolue exclusivement aux cyclistes. Elle est isolée des voies de circulation des véhicules à moteur, et distincte des trottoirs. Elles peuvent être aussi matérialisé par deux bandes blanches sur un trottoir.pistescyclables1
Une piste cyclable peut être bidirectionnelle ou à sens unique.
La piste cyclable a pour principal avantage de préserver le cycliste de la cohabitation avec des véhicules bien plus rapides que lui.
Mais il faut rester prudent lorsqu’on arrive aux intersections et en fin d’aménagement.
Les pistes cyclables sont particulièrement bien adaptées aux longs trajets avec peu d’intersections. Dans un contexte de liaison inter-urbaine, on parle aussi de « véloroutes » (souvent créées pour le cyclotourisme).
Les enfants pourront faire du vélo en toute tranquillité, mais leurs parents devront être très présents en fin d’aménagement ou aux intersections !
Un exemple : Piste cyclable de la Promenade des Anglais à Nice
Bande cyclable : adaptée aux familles avec enfants ayant un bon niveau de vélo
La bande cyclable est une voie contiguë à la chaussée, réservée aux cyclistes. Elle est délimitée par des bandes blanches peintes au sol. Cette signalisation pouvant être complétée par des pictogrammes « vélo » et des flèches indiquant le sens de circulation.
Une bande cyclable constitue simplement une file de circulation supplémentaire.
L’avantage de la bande cyclable est de favoriser la mixité des modes sur une même chaussée tout en réservant un espace de circulation spécifique aux cyclistes. Sa position en tant que file de circulation de la voie principale permet aux cyclistes d’être mieux pris en compte par les véhicules motorisés aux intersections.
Pour circuler sur ce type de voie, les enfants doivent avoir un bon niveau de vélo et être conscients des risques de la circulation routière. Ils doivent également être entourés d’adultes.
Un exemple : Piste cyclable de Villeneuve-Louvet reliant le village au bord de mer
Sac cyclable ou Sas vélo : adaptés aux grands enfants
Un sas cyclable ou sas vélo est un espace réservé aux cyclistes entre la ligne d’arrêt des véhicules à un feu de signalisation et un passage protégé. Il permet aux cyclistes de se placer devant les véhicules motorisés pour démarrer en toute sécurité (au démarrage, alors qu’il est encore à faible vitesse, un cycliste peut faire des écarts), notamment pour tourner à gauche lorsqu’il y a plusieurs files de circulation.
Ce sas est généralement matérialisé par un pictogramme « vélo » peint dans l’espace de quelques mètres (de 2 à 5) entre la ligne d’arrêt des véhicules et le passage protégé. Un feu spécifique aux vélos peut également marquer la limite avant du sas, le feu pour les autres véhicules étant alors à l’arrière du sas. La synchronisation des deux feux peut même être réglée pour que les cyclistes puissent démarrer avant les véhicules motorisés.
Pour circuler sur ce type de voie, les enfants doivent avoir un bon niveau de vélo et être conscients des risques de la circulation routière. Ils doivent également être entourés d’adultes.


 

LES VOIES VERTES ET LES VÉLOROUTES


 

Les Voies Vertes :
pistescyclables2Une voie verte est une voie de communication autonome réservée aux déplacements non motorisés, développée dans un souci d’aménagement intégré valorisant l’environnement, le patrimoine économique et industriel, et la qualité de vie, et réunissant des conditions suffisantes de largeur, de déclivité et de revêtement pour garantir une utilisation conviviale et sécurisée à tous les usagers de toute capacité.
Elles sont aménagées le plus souvent sur d’anciennes lignes ferroviaires, sur des chemins de halage, des routes fermées à la circulation automobile, des itinéraires culturels (chaussées romaines, routes de pèlerinage). Elles présentent certaines caractéristiques :

  • Facilité d’accès : leurs pentes, faibles ou nulles, permettent leur utilisation par tous les types d’usagers, y compris les personnes à mobilité réduite et les enfants en bas âge
  • Sécurité grâce à leur séparation physique par rapport aux voies carrossables et à l’aménagement approprié des croisements
  • Continuité des tracés avec des solutions alternatives en cas d’obstacle
  • Respect de l’environnement le long des voies et invitation pour les usagers à le respecter

Les Voies vertes sont donc totalement adaptées aux familles avec enfants !
Trois exemples :
Parcours dans le Parc de Vaugrenier
Parcours sur l’île de Porquerolles
Véloroute et voies vertes dans le Var

Les Véloroutes :
Une véloroute est un itinéraire cyclable de moyenne ou longue distance, continu (sans interruption, y compris dans les villes), jalonné et sécurisé. Les véloroutes empruntent tous types de voies sécurisées dont les voies vertes.
Différence entre véloroutes et voies vertes :
La fréquentation d’une véloroute s’accroît avec la proportion de voies vertes
Une voie verte est d’autant plus fréquentée par les cyclistes qu’elle est intégrée à une véloroute
L’élaboration du réseau a été faite de façon à proposer au moins une véloroute par région, à assurer la continuité avec les réseaux européens et à réutiliser des infrastructures existantes (voies ferrées désaffectées, chemins de services le long de canaux et rivières, voies cyclables existantes…).


 

CONSEILS DE SÉCURITÉ POUR LES ENFANTS


 

pistescyclables4Savoir faire du vélo, ce n’est pas seulement tenir en équilibre. C’est aussi maîtriser complètement son deux-roues et découvrir la circulation. Et cela s’apprend.

Faits et réglementations :

  • Le jeune cycliste est particulièrement vulnérable entre 10 et 14 ans, lorsqu’il commence à utiliser sa bicyclette, seul, dans la circulation (pour aller à l’école, voir des copains…).
  • Avant 10 ans, les cyclistes ont du mal à faire la différence entre les espaces protégés où ils peuvent jouer sans risque et les espaces réservés à la circulation où des règles sont à observer.
  • Sur la voie publique, tout vélo doit être muni de freins avant et arrière, être équipé d’un éclairage (lumière jaune ou blanche à l’avant, rouge à l’arrière), de dispositifs réfléchissants (blanc à l’avant, rouge à l’arrière, orange sur les cotés et sur les pédales) et d’une sonnette. En cas d’équipement obligatoire non conforme ou d’absence d’éclairage, l’immobilisation du cycle peut être décidée.
  • Sur les trottoirs, les enfants de moins de 8 ans sont autorisés à rouler (sauf dispositions du maire) et les vélos peuvent être tenus à la main.

Les conseils de l’association de la Prévention Routière:

  • Ne laissez pas votre enfant circuler seul, même sur des voies tranquilles, avant 10 ans, voire 12 ans, si c’est en ville ou sur des voies fréquentées.
  • En attendant cet âge, roulez le plus souvent possible avec lui pour faire son éducation routière progressivement, par la démonstration.
  • Il ne suffit pas de lui apprendre les règles en vigueur. Il est indispensable de vérifier qu’il les a bien comprises et qu’il les respecte. Et de s’assurer qu’il est capable de repérer les dangers qui le guettent (voiture qui déboîte sans prévenir…).
  • Avant de se lancer dans une circulation complexe, le mieux est de commencer par des voies peu fréquentées et d’augmenter peu à peu la difficulté.
  • N’oubliez pas le casque !

 


 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *